L’autre légende : Liberty Walk F50

Liberty-Walk-F50-20
Rencontre tête à tête

J’ai toujours eu pitié de la Ferrari F50. Il y avait un travail tellement difficile à accomplir, à la hauteur de la F40 et de tout ce que le pilote à peine déguisé représentait et accompli. Le F50 était une autre sorte d’animal. Plutôt que d’être construit pour la course, c’était une façon pour Ferrari de montrer au monde la technologie dérivée de la F1. Il ne s’agissait pas tant d’une évolution que d’une manière différente d’aborder le genre des supercars extraordinairement coûteuses.

Beaucoup de gens ne l’ont jamais vraiment compris, moi y compris, mais maintenant – 17 ans plus tard – j’ai eu la chance de passer du temps avec ce qui est peut-être le plus reconnu au monde de tous…

Liberté-Walk-F50-04

…le Liberty Walk F50. J’ai attendu des années pour présenter cette voiture, attendant patiemment que Kato-san reconstruise son moteur après qu’un mauvais changement de vitesse lors d’un essai routier ait envoyé l’extrémité inférieure à un régime stratosphérique, s’autodétruisant dans le processus. Mais maintenant, avec un V12 fraîchement reconstruit, la F50 blanche était prête à partir.

Liberté-Walk-F50-01

Ma journée a commencé par un trajet très étroit et extrêmement en sueur dans la voiture. Ryo-san de Liberty était mon chauffeur, et après que Kato ait appelé et trouvé un lieu pour le tournage, nous sommes partis pour ce qui pourrait bien être l’un des manèges les plus théâtraux que j’ai jamais vécu. J’aurais peut-être la tête posée sur la tête d’affiche, les genoux appuyés contre le tableau de bord, pas de climatisation et des vitres qui refusaient de baisser au milieu de l’un des étés japonais les plus chauds, mais j’ai adoré chaque minute de la demi-heure de route. , souriant tout le long du chemin ! Que diriez-vous de cela pour une introduction à une légende automobile ?

Liberté-Walk-F50-02

Après avoir affronté des routes de campagne assez étroites…

Liberté-Walk-F50-03

…nous sommes arrivés à destination, où le fils de Kato-san nous attendait, nous aidant gentiment à notre ascension…

Liberté-Walk-F50-05

…dans un endroit aussi épique que la voiture que j’étais là pour immortaliser.

Liberté-Walk-F50-21

Il ne fait aucun doute que Kato sait comment donner une belle apparence à ses voitures. Vu le calibre de la voiture, il ne voulait pas trop s’en mêler, à part peindre l’extérieur en blanc pour souligner sa présence.

En détail

Liberté-Walk-F50-06

Comme ajout contrastant, les roues d’origine ont été retirées et rangées, remplacées par un jeu de roues Enkei Sports noires de 19 pouces – exactement le même look que le LB F40.

Liberté-Walk-F50-07

Les roues sont en caoutchouc Michelin Pilot Sport, 225/35R19 à l’avant et 325/30R19 à l’arrière : un bon compromis entre l’utilité quotidienne sur route et l’adhérence totale lorsque la voiture roule sur des circuits comme Suzuka. Étant donné que la technologie des freins a parcouru un long chemin depuis 1995, le système d’origine a été amélioré avec une combinaison d’étrier et de rotor plus moderne et plus performante : six pistons à l’avant et quatre pistons à l’arrière, avec de grands deux pièces. disques à fentes.

Liberté-Walk-F50-08

Liberty Walk sait quelque chose sur la façon de faire en sorte qu’une voiture soit parfaitement assise et la F50 n’est pas différente, claquée aussi près du sol que possible mécaniquement et mettant en œuvre le système de levage avant d’origine pour augmenter la hauteur de caisse de quelques centimètres lorsque les choses se gâtent. cahoteux.

Liberté-Walk-F50-11

Ayant besoin d’entrer dans le vif du sujet, je n’ai pas tardé à fouiner sous cet énorme capot arrière en fibre de carbone…

Liberté-Walk-F50-12

… en prenant en compte chaque détail du moteur V12 de 4,7 litres dérivé de la F1 qui constitue le cœur de la F50. Les 12 piles de vitesse sont alimentées par un énorme plénum d’admission en carbone-Kevlar, qui à son tour respire à travers une paire de boîtes à air qui utilisent pleinement les prises d’air latérales.

60 soupapes, 8 500 tr/min

Liberté-Walk-F50-14

C’est tellement agréable de s’adonner à un peu de porno moteur de temps en temps, et le moteur de la F50 est beau à regarder – encore brut dans sa forme et sa construction, très différent des moteurs modernes que nous sommes habitués à voir de nos jours. Sous ces couvre-culasses noirs se trouvent 60 soupapes : cinq par cylindre, trois pour l’admission et deux pour l’échappement. Imaginez la concoction de sons qu’ils sont capables de créer alors que le V12 s’approche de sa ligne rouge de 8 500 tr/min !

Liberté-Walk-F50-10

Kato-san n’a pas pu s’empêcher d’amplifier un peu le son de l’échappement d’origine et a installé une paire de collecteurs faits à la main et de même longueur…

Liberté-Walk-F50-16

…qui se connectent au système d’échappement J-Wolf. Celui-ci comporte une paire de soupapes qui, lorsqu’elles sont fermées, utilisent le silencieux monté horizontalement, mais si elles sont laissées ouvertes, elles transforment l’échappement en un système complètement ouvert. Bien entendu, aucune utilisation du silencieux n’a été faite ce jour-là !

Liberté-Walk-F50-13

Tout comme les freins, la technologie de suspension a parcouru un long chemin au cours des deux dernières décennies et Kato n’a fait absolument aucun compromis sur ce point. Il s’est débarrassé des amortisseurs adaptatifs Bilstein d’origine et a demandé à Quantum de construire une configuration moderne avec des ressorts plus durs…

Liberté-Walk-F50-15

…et en tenant compte de la hauteur de caisse inférieure de la voiture. L’amortissement adaptatif électronique a peut-être été perdu, mais c’est un petit prix à payer pour des articles haut de gamme inspirés de la course.

Liberté-Walk-F50-09

Le résultat n’est rien de moins qu’un chef-d’œuvre. Une supercar légendaire a reçu quelques touches modernes et bien choisies pour la maintenir à jour avec son époque et les attentes de propriétaires exigeants comme Kato.

Liberté-Walk-F50-17

Les gars de Liberty Walk adorent le F50 !

Liberté-Walk-F50-19

Vous remarquerez peut-être quelques différences à l’arrière par rapport à une voiture de série, et c’est parce qu’un diffuseur couleur carrosserie a été ajouté pour gérer le flux d’air à l’arrière et donner encore une autre touche moderne à la voiture. De plus, la calandre arrière en maille a été éliminée et remplacée par un élément ouvert personnalisé pour une touche d’unicité. Cela en fait une voiture aussi instantanément reconnaissable que n’importe quelle autre création LB.

Après-midi épique

Liberté-Walk-F50-22

L’intérieur rappelle brutalement à quel point les cabines étaient concentrées à l’époque. La simplicité de tout cela en fait un endroit plutôt accueillant, à condition que vous soyez à l’aise (ce qui n’est malheureusement pas le cas).

Liberté-Walk-F50-26

Vous êtes assis fermement enlacé par les baquets recouverts de cuir Ferrari, saisissant le volant de course en daim installé par Kato.

Liberté-Walk-F50-24

Il n’y a que vous et la machine, avec seulement les commandes les plus simples et les plus directes avec lesquelles s’interfacer.

Liberté-Walk-F50-23

C’est à cela que sert une voiture de conducteur, et chaque seconde que vous passez avec la F50…

Liberté-Walk-F50-25

…vous vous en souvenez.

Liberté-Walk-F50-27

Il était également intéressant de voir comment la qualité de fabrication Ferrari s’était améliorée au cours des 10 années écoulées depuis la F40. La qualité de la cuve en carbone, des garnitures en carbone et de l’ajustement et de la finition généraux – même s’ils restent incontestablement ceux de Maranello – constituaient un bond en avant assez évident, mais si je devais faire un choix, je choisirais quand même, haut la main, le brut. attrait du F40.

Liberté-Walk-F50-20

Mais le temps de s’attarder était écoulé.

Liberté-Walk-F50-28

Il était temps de s’amuser un peu sur la route, et croyez-moi, essayer de suivre le rythme de Kato au volant de sa fierté et de sa joie n’était pas une tâche facile !

Liberté-Walk-F50-29

Accompagnés du LB Performance M3, nous avons parcouru ce qui ressemblait à des petites villes abandonnées de la préfecture d’Aichi…

Liberté-Walk-F50-30

…avant de trouver la bretelle d’accès à une autoroute…

Liberté-Walk-F50-31

…où l’enfer s’est déchaîné. Rien ne me fait plus plaisir que de voir un propriétaire profiter et utiliser sa voiture comme elle est censée l’être.

Liberté-Walk-F50-32

Entendre ce V12 de 520 ch fraîchement reconstruit et non silencieux hurler à travers les vitesses puis se retourner contre lui continuellement lors du dépassement…

Liberté-Walk-F50-33

… C’est un son et un souvenir que je n’oublierai jamais. Je tire mon chapeau à Kato-san et à tous les gars de Liberty Walk pour m’avoir montré et rappelé ce qu’est la véritable passion.

Liberté-Walk-F50-35

Ce qui est bien, c’est qu’ils ne cessent de proposer de nouvelles idées, et à part ces raretés dans la collection personnelle de Kato, nous avons toujours plein de nouveaux projets à attendre avec impatience.