Un kart à levier de vitesse propulsé par une superbike est extrêmement douteux, comme vous pouvez l'imaginer

Un kart à levier de vitesse propulsé par une superbike est extrêmement douteux, comme vous pouvez l'imaginer

Nous avons couvert certains des projets de bricolage les plus fous ici à Voyage à distanced'un kart plus cool à un tricycle électrique. Mais il y a quelque chose de plus louche, de plus cru même, à propos de ce kart à levier de vitesse inversé CBR 1000 de 180 chevaux des gens de BUM (Building Ugly Machines).

Pour commencer, le kart qu'ils ont récupéré sur la Marketplace de est un tas de rouille. Même avec son moteur Harbor Freight Predator de 212 cm3, qui manque cruellement de puissance, il ressemble à un accident qui n'attend que de se produire.

Alors, quand j'ai entendu que leur projet était d'y ajouter un moteur CBR 1000, qui développe 180 ch, quelque chose dans mon estomac m'a fait savoir que c'était soit la meilleure, soit la pire idée que j'ai vue depuis longtemps.

Mais il est impossible de placer un moteur comme celui-ci dans un châssis de kart aussi sommaire que possible. L'équipe de BUM a donc rallongé et renforcé le cadre. Cela lui a permis d'accueillir le moteur CBR et, espérons-le, de ne pas se casser en deux une fois que le pilote a appuyé sur le pied. Ils ont également installé un radiateur GSX-R 750 pour éviter toute surchauffe.

Ironiquement, dès sa première sortie, le siège et le faisceau électrique ont brûlé, et les pots d'échappement ont fini par percer des trous dans le t-shirt du pilote. Mais bon, le moteur n'a jamais surchauffé.

Grâce au GPS du téléphone du conducteur, nous apprenons qu'il a réussi à atteindre 93,5 km/h en première vitesse. Malheureusement, à ce stade de la construction, il n'y a pas de tringlerie de changement de vitesse, donc quel que soit le rapport dans lequel il démarre, il reste dans celui-là. À un moment donné, le conducteur est sur le point de se faire démarrer en quatrième vitesse dans l'espoir d'atteindre 160 km/h. Mais juste avant cela, il informe les téléspectateurs de l'état des pneus, et tout ce que j'avais envie de faire, c'était de crier : « Ne faites pas ça ! »

Le pneu avant gauche est clairement sur le point d'éclater à tout moment et l'un des pneus arrière est décroché. Mais cela n'empêche pas l'équipe de lui envoyer le plus fort possible.

D'après ce que dit l'équipage dans la vidéo, ce kart sera équipé d'un turbo ou d'un bi-turbo dans un avenir proche, j'espère juste qu'il recevra de nouveaux pneus avant cela.

Honnêtement, si on vous remettait les clés de cet engin (je sais qu'il n'en a probablement pas, mais vous voyez ce que je veux dire), le conduiriez-vous ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.