Il y a un nouveau spectacle en ville : il s'appelle Dumpd

There Is A New Show In Town: It’s Called Dumpd

Après avoir assisté à tant de salons automobiles aux Pays-Bas au fil des années, j'ai commencé à me sentir un peu blasé et j'ai découvert que la seule raison pour laquelle je visitais les salons était à cause des amis que je m'étais fait. Les salons automobiles sont devenus ennuyeux parce qu'il n'y avait vraiment rien de nouveau à voir – tous les salons ont commencé à se ressembler.

Mais ensuite j'ai reçu un appel d'un ami qui m'a parlé d'une émission appelée DUMPd. Au début, je n'y pensais pas trop, mais après avoir parlé à plusieurs personnes du secteur, ils m'ont persuadé de venir visiter le salon. Au final, j'étais content d'y être allé car cela m'a prouvé qu'il y a encore des gens capables de réaliser un grand événement. Je suis sûr que cet événement a ouvert les yeux de beaucoup.

Tout commence par l'emplacement. Au lieu d'envahir un circuit, comme Zandvoort ou le circuit TT d'Assen, l'organisateur a trouvé un endroit étonnant appelé l'usine Enka. Il s'agit d'une usine vacante qui doit être démolie pour faire place à des maisons. Cela s’est avéré être le cadre idéal pour un événement.

L'autre partie tout aussi importante que le lieu était la sélection des voitures. Grâce à une politique de porte stricte et à une présélection, l’organisation a pu présenter le meilleur des meilleurs. C’est aussi la diversité des voitures qui m’a vraiment surpris – dans le bon sens. Jetez un œil à cette Peugeot 207 RC sur roues BBS : c'était l'une des nombreuses surprises du DUMPd.

Je sais que les gars de VW sont les rois du jeu de « position » aux Pays-Bas, et probablement dans le reste de l'Europe. Mais les propriétaires de voitures japonaises rattrapent leur retard – pas à grands pas, mais ils y arrivent. Cette Mazda NB de deuxième génération était équipée d'un moteur suralimenté de 1,8 litre. D'autres éléments qui ont attiré mon attention étaient les extensions d'ailes et l'arceau de sécurité.

La majorité des voitures à l'intérieur étaient fabriquées en Allemagne. Cette Golf MkIII était équipée de phares Vento, d'une peinture gris Nimbus et de roues BBS dorées.

Mais la chose la plus intéressante à propos de cette Golf était le moteur R32 sur supports personnalisés.

Le propriétaire de cette Polo grise voyage toujours avec la rouge en arrière-plan. Je les ai vus lors du récent événement MIVW, mais cette fois j'ai eu le temps de les regarder de plus près. L’extérieur des deux voitures est resté assez simple.

C’est sous le capot que ces deux voitures brillaient vraiment. Ce modèle gris appartient à Jarno Aantjes et est équipé d'un 1.8 20v entièrement construit utilisant un turbo Garrett.

Ce rouge appartient à Jeroen Leenders. L'extérieur présente toutes les modifications familières.

Mais encore une fois, c'est sous le capot que ça devient vraiment intéressant. En utilisant des supports de moteur personnalisés, Jeroen a remplacé le moteur d'origine par un 1.8 20v, tout comme Jarno. Encore une fois, il a ajouté un turbo et on m'a dit qu'il était capable d'enregistrer des chiffres sérieux – de l'ordre de 500 ch.

BMW était également bien représenté au DUMPd. L’un d’eux était cet E39 argenté mat de Belgique.

Le style VIP est encore quelque chose que l'on ne voit presque jamais lors d'événements, car les voitures les mieux adaptées à ce type de construction restent très chères, même si elles sont d'occasion. Mais heureusement, il existe encore quelques pionniers capables de construire de beaux exemples. Cette 2GS disposait d'une belle sélection de pièces, dont une véritable lèvre avant TTE.

Cette Golf très verte a déjà été présentée sur Wash wash. Le propriétaire continue de peaufiner la voiture année après année, et cela se voit vraiment.

La partie la plus frappante de la voiture, outre la peinture verte fraîche, sont les roues chromées BBS et cette position parfaite.

VAD a apporté sa version du 911 du Royaume-Uni. Il est indéniable qu’il emprunte des éléments de style à RWB, mais j’ai également assisté à des discussions animées sur la question de savoir si le kit avait été directement copié…

Thomas Visch a sorti son MkIII bleu. Cela semblait assez simple à réaliser – mais ne vous laissez pas tromper.

Ma voiture préférée au salon était cette Mercedes W115 230.4.

La simplicité de l'extérieur, sa peinture dorée et ses jantes BBS dorées sont ce qui m'a conquis.

Qu'est-ce qu'il ne faut pas aimer ?

Dex Heine est un visage familier des événements néerlandais. Il fait tourner les têtes partout où il va.

C’est probablement l’une des voitures les plus basses des Pays-Bas à ne pas utiliser d’airbags. Et rappelez-vous qu'il conduit toujours comme ça ! C'est là du dévouement.

J'ai aussi trouvé des Mini très cool, comme cette Cooper S bleue sur airbags.

La position était vraiment pertinente et elle comportait de jolis détails comme les trous de serrure rasés.

Cette Mazda RX7 est venue d'Allemagne pour représenter le côté JDM. J'ai aimé le thème noir et rouge mais c'est dommage qu'il ne soit pas allé jusqu'au bout et ait commandé des durites Samco rouges.

Un autre favori était ce MX5 cool de première génération.

La simplicité va très loin. Cela se voit vraiment sur cette voiture : quelques simples ajouts noirs, une belle hauteur de caisse et quelques modifications intérieures suffisent pour vous démarquer.

J'admire cette Golf MkII construite et détenue par Chris Muller depuis quelques années maintenant. Il a été réalisé avec une très grande attention aux détails.

Un simple coup d'œil à l'intérieur du compartiment moteur prouve mon point de vue. En bas, nous voyons le boîtier du filtre à air qui se connecte au G-lader, puis ils ne font qu'un dans le collecteur d'admission. Le moteur est alimenté par huit injecteurs au total, quatre à l'intérieur des corps de papillon Jenvey et quatre à l'intérieur du collecteur d'admission.

L'intérieur a été amélioré avec des sièges Recaro et un levier de vitesses personnalisé très cool.

Pendant le spectacle, j'ai également repéré des visages familiers comme Si Gray de la renommée Performance VW en chemise blanche. Il montrera ses photos dans un prochain article du magazine PVW.

J'étais partout sur cette BMW E30 M3 et j'ai dû m'éloigner pour continuer ma couverture de l'émission.

C'était une belle surprise. Un MX5 enveloppé de camouflage avec beaucoup de détails sympas…

…comme les inscriptions jaunes sur les pneus, les steelies rouillés et toutes les références à la Seconde Guerre mondiale sur le reste de la voiture.

Les Wangan Warriors sont un groupe d'amis qui, comme leur nom l'indique, conduisent des voitures japonaises. L'une de ces voitures est cette Sil-eighty bleu clair sur des roues de travail dorées à plat profond.

Je terminerai ma couverture par une photo de ce S14a très propre sur des roues Panasport G7. Vous ne pourriez pas trouver un exemple plus propre si vous essayiez.

Ce n'est que la première partie, alors gardez un œil sur mon prochain épisode avec plus de métal à l'ancienne comme des VW refroidies par air et même un Skyline C210 hollandais.

Jeroen Willemsen

DUMPd2012